Les projets du PEReN

Depuis sa création, le PEReN organise son activité en projets, avec un fonctionnement agile. Son programme de travail a été construit à partir des échanges avec ses partenaires : ainsi, le PEReN prévoit d’apporter son expertise sur une vingtaine de projets en 2021. Ce nombre sera amené à augmenter au fur et à mesure que les administrations partenaires feront de nouvelles demandes.

La plupart des projets dans lesquels le PEReN travaille sont de nature confidentielle et ne peuvent donc pas être détaillés. Voici néanmoins une sélection de quelques projets dans lesquels le pôle est pleinement investi.

QUELQUES EXEMPLES DE PROJETS

Construction d’une API pour faciliter la mise en place de la loi ELAN

La loi ELAN impose aux plateformes de location de meublés touristiques de communiquer certaines informations aux communes. Afin de faciliter la collecte et le traitement de ces données, le PEReN développe une interface web pour la DGE qui permet par exemple aux communes de vérifier facilement si une résidence principale est louée plus de 120 jours par an. L’API de ce projet est actuellement en expérimentation dans quelques villes, avec la coopération de plusieurs plateformes de location.

Illustration du projet API ELAN

Outil de suivi des Conditions Générales d’Utilisation

Le PEReN a apporté son assistance dans le développement d’un outil permettant de suivre l’évolution des Conditions Générales d’Utilisation. En effet, certains changements mineurs peuvent intervenir sans qu’il n’y ait de notification pour les utilisateurs. Le PEReN a notamment élargi la portée de l’outil à d’autres sites et permis de récupérer les données dans des formats plus complexes. Cet outil a été mis en ligne par le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères (MEAE).

Illustration du projet de suivi des CGUs

Etudes sur la viralité des contenus

Les contenus viraux sont au cœur de l’actualité et pour certains contribuent à la diffusion d’infox, nuisant par là au bon fonctionnement de l’écosystème démocratique. Dans le cadre de cette étude, le PEReN, à la demande de la Direction Générale des Médias et de l’Industrie Culturelle (DGMIC) et du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), évalue des nouveaux outils de détection de contenus viraux sur les réseaux sociaux, qui reposent sur les métadonnées des messages et leurs graphes de diffusion plutôt que sur le contenu en lui-même, afin d’éviter les analyses trop lourdes.

Illustration du projet d'études sur la viralité

Banc de test applicatif

Le PEReN développe un dispositif expérimental permettant d’automatiser les analyses pour les services qui ne présentent leurs informations qu’au travers de leurs applications sur smartphone. Une application pratique de l’outil pourrait être par exemple de permettre des analyses sur les applications de messagerie Over The Top (OTT, comme les applications de messagerie instantanée), dont l’utilisation s’est fortement accrue ces dernières années sans que beaucoup d’études n’aient été effectuées sur la qualité et la disponibilité de ces services.

Minimisation des données obtenues par portabilité

Au titre du RGPD, les utilisateurs d’une plateforme numérique peuvent obtenir leurs données personnelles. Le PEReN, en coopération avec la CNIL, développe un outil de visualisation et de pseudonymisation de ces données pour qu’une administration puisse, à terme, récupérer des informations sur un secteur à partir des données volontairement partagées par des utilisateurs, dans le respect du RGPD.

Illustration du projet de portabilité des données

Audit des algorithmes en transparence faible

Les algorithmes sont au cœur du modèle des plateformes pour ce qui relève des recherches, des recommandations, des tarifications ou des classements de produits. Le fonctionnement de ces algorithmes reste souvent opaque, sans possibilité d’analyser finement leur usage et les paramètres effectivement pris en compte dans leur fonctionnement.

Le PEReN travaille sur une méthode novatrice d’audit dite en transparence « faible », qui repose sur l’analyse statistique de traces pour inférer des principes de fonctionnement des algorithmes. L’objectif est de déterminer si cette approche permet d’obtenir des résultats assez précis pour éviter les coûts de traitements induits par l’accès au code source pour les régulateurs et les plateformes.

Le socle méthodologique permettant d’évaluer la pertinence de ces outils d’audits est développé en collaboration avec Inria et son pôle REGALIA et a vocation à faire l’objet de partenariats avec les grandes plateformes du numérique.

Disparition des cookies

Plusieurs plateformes numériques ont annoncé la disparition des cookies tiers et leur remplacement par un nouveau système régissant le marché de la publicité en ligne. Le PEReN anime un groupe de travail qui procède à une analyse technique de ces nouvelles méthodes, afin de fournir à tous une compréhension plus complète de l’impact de ce changement majeur sur l’écosystème de la publicité. Ainsi, les services de l’Etat qui y contribuent disposeront des connaissances techniques nécessaires pour apprécier les conséquences dans leurs champ de compétences respectifs.

Illustration du projet disparition des cookies