Le PEReN présente son 1er rapport d'activité

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Souveraineté Industrielle et Numérique, Jean-Noël Barrot ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications et Rima Abdul-Malak, ministre de la Culture se sont vus remettre le premier rapport d’activité portant sur l’année 2021 du Pôle d’Expertise de la Régulation Numérique (PEReN).

Le PEReN présente son 1er rapport d'activité

Service à compétence nationale créé en 2020 et rattaché à la Direction générale des Entreprises, le PEReN est un centre d’expertise en science des données mobilisable par les services de l’Etat et les autorités administratives indépendantes. Sa mission est d’analyser le fonctionnement des plateformes numériques pour permettre aux autorités compétentes d’adapter ou mettre en place des régulations.

2021, une activité en forte croissance et une coordination inédite entre régulateurs

Dès sa première année complète d’exercice, le PEReN a su se montrer rapidement opérationnel pour conduire les 25 projets qu’il s’est vu confier pour répondre aux besoins de ses partenaires.

Le PEReN est ainsi venu en appui des régulateurs, s’attachant à jouer un rôle d’articulation et de coordination technique. En 2021, il a plus particulièrement :

  • développé des solutions techniques mutualisables : plateforme d’échanges sécurisés de données dans le cadre de la mise en œuvre de la loi ELAN, API de scraping de données, audit d’applications sur smartphone, analyse technique du projet de solution Privacy Sandbox de Google ;
  • posé les jalons des futurs outils de régulation des plateformes numériques : analyse d’algorithme en « boîte noire », détection de contenus viraux, anonymisation de données personnelles dans le cadre du droit à la portabilité (RGPD), évaluation de la prévalence de bots sur Twitter, étude exploratoire de l’offre et de la consommation de vidéos sur YouTube ;
  • apporté son concours à la définition de la réglementation européenne récente : analyse technique des enjeux de sécurité dans l’ouverture des magasins d’application (DMA), éclairage technique sur l’interopérabilité des services en ligne (DMA, DSA), contribution aux travaux sur la réglementation de l’intelligence artificielle.

En 2022, la dynamique initiée s’accélère fortement, suivant la feuille de route validée par les ministres de tutelle et dotée d’une soixantaine de projets.

Mobilisant une équipe d’experts, docteurs ou ingénieurs, aux compétences et savoirs pointus et rares en matière de science des données (algorithmique, machine learning/intelligence artificielle, programmation d’applications), le PEReN s’est rapidement imposé comme un acteur de référence et de coordination au sein des pouvoirs publics concernant l’ensemble des aspects techniques de la régulation des plateformes numériques. Il réalise l’ensemble de ses projets sur ses ressources humaines et matérielles propres, dans une logique de souveraineté et de capitalisation de l’expertise au sein des pouvoirs publics.

Nicolas Deffieux, directeur du PEReN : « Doté de moyens modestes eu égard à ses missions, le PEReN s’est inscrit, en moins de deux ans, dans une dynamique exceptionnelle et a déjà eu un impact concret en permettant, d’une part, un rééquilibrage technique avec les plateformes numériques, et d’autre part, une coordination inédite entre régulateurs sectoriels. »

Ce fichier peut ne pas être adapté à des utilisateurs de technologies d’assistance, vous pouvez nous en demander une version accessible dans ce cas.